Trop triste : Si l’amour pouvait te sauver, petite Dahlia, tu vivrais éternellement

Trop triste : Si l’amour pouvait te sauver, petite Dahlia, tu vivrais éternellement

@urbancatmke a adopté la mère et ses chatons hier soir et s’est vite rendu compte que le plus jeune était en difficulté.

Elle avait 4 jours et ne pesait que 67 grammes, ce qui en faisait l’un des plus petits chatons que nous ayons jamais eu.

Je me sentais léthargique, j’avais du mal à respirer et j’avais froid.

Tous ces signes indiquaient que le chaton souffrait d’une dépression nerveuse.

Compte tenu de sa vulnérabilité, le laisser avec sa mère aurait été plus risqué que de le quitter.
Je l’ai immédiatement mise dans un incubateur chaud, je lui ai donné de l’oxygène et du sirop de manège toutes les trois heures pendant environ deux minutes et demie jusqu’à ce qu’elle se sente mieux.

J’ai alors commencé à lui donner du lait maternisé par tube toutes les deux heures et je savais qu’il était temps de la laisser décider si elle pouvait continuer à se battre.

Pour ceux qui ont raté son premier post : le chat Dahlia est arrivé chez moi avec sa mère et ses compagnons après avoir été déposé chez @urbancatmke.

Ses frères et sœurs pesaient entre 85 et 110 g, alors qu’elle ne pesait que 67 g.

Au repas du mercredi soir, elle ne mangeait pas très bien et quand je suis allé la nourrir tôt jeudi matin, elle ne répondait pas et était très frustrée.

Depuis, son état est resté sans amélioration ni aggravation.
Je n’ai jamais vu un chaton subir une telle épreuve, donc je n’ai aucune idée de ce qui va se passer ensuite.

Notez l'article
( No ratings yet )
Vous avez aimé l'article ? Partager avec des amis